Les joueurs sont trop balèzes : quel dommage qu'il y ait des MJ !

Ca confirme ce que je pensais.
- Qui est ?
- C'est personnel.

Je m'arrête dans une cabine téléphonique et je fais : allo ?

Avec l'autre pied, je jette un shuriken...

(Après s'être fait arracher le bras par un méchant) Si vous me rendez mon bras droit, je deviendrai le vôtre !

Un haut elfe bien arrogant à un nain bien bourrin :
- Je vous laisse le choix des armes...
- La bière !

Je suis l'Advocatus Diaboli le plus réclamé et craint de tout Abyme, et mon temps est précieux. J'espère que vous ne m'avez pas invoqué pour rien...
Lutin : Excuse-moi je t'écoutais pas au début, tu peux répéter ?

- Vous êtes qui vous ?
- Je suis le disciple de mon maître !

Mais si on passe devant le pigeonnier, les pigeons vont aboyer !

On le piste en regardant bien s'il y a des traces sur les pas.

Est-ce que tu peux lancer Flamme des Enfers discrètement ?

Je me camoufle en raton laveur.

Je dévisse le canon du fusil et je l'utilise comme sarbacane.

Un attentat raté, ça peut quand même réussir.

PJ : Je fais un jet de perception pour l'entendre arriver dans mon dos...
MJ : Tu peux pas le voir, donc tu peux pas l'entendre !

Je tire, et vous me couvrez avec vos sandwiches.

Je l'assomme, mine de rien...

PJ1:C'est quoi anthropologie ?
PJ2: C'est quand tu manges les gens.

Dans une armurerie :
PJ : Bonjour, je voudrais une arme...
MJ : Désolé monsieur, mais je ne vends que des armures.
PJ : Ah bon ? Ben je vais prendre 2 haches alors !

Je le braque avec mon 747.

Il faut reconnaître une bombe factice d'une fausse.

Je lui ai dit de tuer tous ceux qui sont dans cette salle ! Même ceux qui sont déjà morts !

J'arriverai derrière lui silencieusement en rage...

On le capture VIVANT hein !

- Il va plus vite que le vent ton cheval ?
- Euh, oui, je lui ai mis des sabots.

S'il n'est pas mort, il a un ou deux bras décapités !

Ça sent la salle de fin de boss !

Si on lui explose pas les choses clairement, il va rien comprendre.

Moi je vais pas y aller histoire de pas jeter de l'eau sur le feu.

- J'en ai déjà fait les 3/4...
- Alors ne te relâche pas, il t'en reste encore le tiers !

MJ: Bon tu as réussi à tuer les loups, que fais-tu ?
PJ: Heu... je récupère les peaux et je les fouille....

Le curé du groupe, à un mage terrifié par les croix : "C'est bon, si elle te gêne celle que j'ai autour du cou, alors je la retourne..."

Ils ont déjà montré leurs mauvaises intentions, alors on va taper d'abord, on frappera ensuite.

Quand je suis lucide, je me rends compte que je suis fou.

Vas-y ! Coupe-le en deux avec ton bâton !!

L’appel anonyme était de la part de qui ?

Soit on l'intimide, soit on lui fait peur.

Est-ce que je pourrais prendre l’empreinte du coup de pied que j’ai reçu dans la tronche ?

Plutôt mourir que périr !

Je rince l'eau.

MJ : Bon, à droite, ça tourne à gauche...
MJ: Il y a des escaliers qui descendent.
PJ: Je les monte.

MJ : Il fauche tout ce qui bouge avec sa mitrailleuse.
PJ : Ben je m'approche sans bouger.

Je crie d’une voix calme.

Pour brouiller les pistes, je bois un café dans un salon de thé.

Je lui crève les sabots.

J’ai comme l’impression de reconnaître les initiales d’un ursidé !

PJ1: je fais un sort pour voir dans le noir !
PJ2: je fais un sort pour faire de la lumière !

Tu trouves une boîte vide.
- Ah.....et y'a quoi dedans ?

Il a un glaive caché dans sa botte.

Tu saignes beaucoup, mais il n'y a presque pas de sang.

Tu sais, ils sont tout petits les bébé lorsqu'ils sortent de la tête de leur mère...

J'utilise ma vue pour voir au loin.

Brise-lui un peu la nuque.

PJ : Vous, vous savez kekqu'chose que vous savez pas !

PJ : J'ai demandé à tout le monde si elles avaient un rapport en commun.

MJ : T'as quoi comme arme ?
PJ : Un cimetière.

Je fais une clé de bras au cheval.

Je pense en moi ...

MJ : Vous êtes dans le grand couloir sombre, que faites-vous ?
PJ : J'écoute les bruits qui courent !

Occupe-toi du capitaine, moi je tiens les dix soldats en joue.

Je tape à deux armes, j'ai le don Ambiguïté.(Ambidextre)

J'enlève les clés de la caisse et je laisse tourner le moteur.

MJ : Il t'attaque, tu pares ou tu esquives ?
PJ : J'attaque !!!

MJ: Le loup semble attiré par l'odeur du lapin que vous faites cuire.
PJ: Je lui donne une aile !

Je lance le sort en instantané, mais en prenant mon temps, tu vois ?

Planquez-vous du mieux possible derrière un caillou.

On va mettre des cagoules masquées histoire de faire les justiciers.

Et tu crochètes avec quoi ?
- Avec ce que j’ai sous la main, un bout de métal, une ficelle…

Elle était déjà morte quand on l’a réveillée.

Je pose ma hache et je décroche discrètement mon marteau de bataille.

Excusez-moi, mais savoir comment il faut manger le thé, tout le monde peut le faire.

On le bute et on fait passer ça pour un meurtre.

Je fais un jet de Trouver Objet Caché.
- Tu cherches quoi ?
- Ben, un objet caché…

Sépare-toi tout seul, moi je reste avec les autres.

Je pars tout seul mais séparément !

PJ1 :Tu es parti en marchant ou en courant ?
PJ2 : En chantant.

Le bourrin : J'égorge le membre d'équipage et je mets ses habits.
Le MJ : Euh certes, mais comment vas-tu faire pour justifier les taches de sang sur tes habits ?
Le bourrin : Eh bien je l'égorge sans taches de sang !
Un perso : Et comment comptes-tu égorger quelqu'un sans avoir du sang ?
Le bourrin : Je sais pas... mais j'essaie !!!

MJ : Un vaisseau se pose à l'extérieur.
PJ : Il fait quoi comme bruit ?
MJ : Ben, un bruit de vaisseau.
PJ : Oui, mais on sait dire si c'est un croiseur ou un chasseur de tourisme ?

Vendeur : Nous acceptons toutes les monnaies.
PJ : C'est bien, j'ai toujours pensé qu'il fallait séparer politique et vente de vêtements.

(en s'adressant au barman) Eh Batman, un verre !

- Quelqu'un s'approche...
- Je cache ma torche sous mon manteau.

J'ai Premiers soins, j'essaie de ranimer le cadavre.

On sonne à la porte, mais on étouffe le bruit pour ne pas se faire remarquer.

On les flèche comme des saucissons.

Je lui mets le canon de mon pistolet dans la bouche et je lui dis : " N'aies pas peur, on ne te veux pas de mal !"

Un jour, j'ai essayé de réfléchir.

Je suis immunisé au poisson.

Je suis presque aussi intelligent que mon cheval.

Et puis c’est ton frère qu’on va tuer, c’est pas comme si c’était un proche.

Nous, on se fait confiance chacun à soi même !

La porte, tu la verras au toucher.

MJ: Vous voyez une racine rentrer dans la tête de Bryan.
Bryan : Tout va bien, elle n’a pas touché d’organe vital !

PNJ : Contrôle d'identité
PJ : Que se passe-t-il ?
PNJ : Une explosion à la morgue.
PJ : Oh ! Il y a des morts ?

Peut-il y avoir un x sur une croix ?

Est-ce que ça existe des lentilles pour les oreilles ?

J'ai pris le sort blessures des soins mineurs.

Je regarde par l'oeil de boeuf. Euh, mais de loin...

On sort par la gouttière.

L'agoraphobie, c'est la peur de la poule.

Il faut repousser la date du départ à plus tôt.

Prenez l'habitude de penser par télépathie.

 

Ajouter un commentaire

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site