La bête humaine : Sentences de comptoir sur nos amies les bêtes


Les moutons sont tellement cons que la cervelle n’a pas de goût.

Le langage différencie l'homme de la bête. Plus tu dis de conneries, moins tu ressembles à un bigorneau.

Quand tu te noies, tu revoies tous les poissons que t’as mangé en une seconde.

Les flics, c'est comme les escargots, c'est à la bavure qu'on voit qu'ils sont passés.

Dans le lait de vache, t'as tellement de toxines que c'est prudent de vacciner ta tartine.

Une puce apprivoisée, elle te pique, et après, elle regrette.

La panthère noire est l'animal le plus dangereux, après la moule avariée.

Les papillons de nuit ne voient jamais le soleil. Dommage, je suis sûr que ça leur  plairait.

La chauve-souris a un radar, comme les gendarmes.

Un cochon, c'est omnivore, ça veux dire que tu peux tout manger dedans.

T'embrasses une grenouille, elle se transforme en princesse et là, tu lui arraches les cuisses, y'a vachement plus à bouffer.

Les girafes souffrent une heure quand elles avalent trop chaud.

Un petit ver qui habite dans une banane, ça lui fait un appartement tout en longueur.

Dans une tortue, y a pas de voisin.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×