Clichés de BD : Les tirades usées jusqu'à la trame

Un cliché, c'est ce qu'on a vu, entendu ou lu tellement souvent que les mots eux-mêmes perdent de leur sens. En voici quelques-uns. N'hésitez pas à m'en fournir d'autres.

Des frères jumeaux ! J’aurais dû m’en douter ! (ça marche aussi avec des sosies)
Tout cela ne me dit rien qui vaille.
J’ai un mauvais pressentiment.
C’est calme. -Trop calme.
Enfer et damnation ! Je suis fait !
Ils ne respectent donc rien !
J’ai cru que mes poumons allaient éclater !
Cette image resta à jamais gravé dans ma mémoire.
Son sang ne fit qu’un tour !
Il va falloir jouer serré...
Cette ville est trop petite pour nous deux.
Ciel ! Mon mari !
Vif comme l'éclair...
Il bondit comme un tigre !
Rendez-vous ! Vous êtes cernés !

Comment reconnaitre un cliché ? Simple : l'expression a déja été parodié. De mémoire :

C’est trop calme. J'aime pas trop bien ça. Je préfère quand c'est un peu plus moins calme.
Mission Cléopâtre

J’ai cru que mes poumons allaient éclater, comme on dit dans ces cas-là.
Achille Talon.

Oh Monsieur ! Cette leçon restera à jamais gravé dans ma mémoire !
Gai-Luron

Mon sang ne ferait qu’un tour si l'alcool ne freinait pas.
Canardo

Cette ville est trop petite pour nous deux ! Consultons le cadastre.
Calvin et Hobbes

Ention et damnafer : Je suis fait ! Fait comme un camembert !
Rubrique-à-brac

Ajouter un commentaire

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site